29 ago 2011

Carte nautiche scaricabili

La NGA degli Stati Uniti ha messo a disposizione gratuitamente le proprie carte nautiche del mondo intero, sono carte raster in formato jpg, che devono solo essere georeferenziate per poter essere utilizzate.
Originariamente disponibilio a mosaico, il gruppo degli sviluppagtori di opencpn le ha ricostruite tutte, sono disponibili qui

http://opencpn.info/en/nga-charts-status


24 ago 2011

Usciamo ?

Giriamo l'angolo dal porto e ecco l'assaggio

Photobucket


Photobucket

23 ago 2011

FRA - Le retour

Le jour du départ et donc de la fin de notre périple est arrivé.
Roberto a préparé le bateau pour l’hivernage et après avoir trié, rangé, plié ce qui devait rester sur le bateau et mis dans nos sacs le reste, nous sommes à présent prêts à quitter le bateau.
La journée est belle, nous pique-niquons au bar de la marina avec nos derniers restes puis nous disons au revoir à tout le monde. Le cœur gros pour nous les grands et beaucoup plus léger pour les filles qui se réjouissent de prendre l’avion (cela va les changer du bateau !) nous montons dans le taxi qui nous amène à l’aéroport de Recife.
Après 27 heures de voyage et près de 10 000 km parcourus (Jacaré-Recife-Francfort-Paris-Lorient) en voiture, avion, autocar et train, nous arrivons enfin sous la pluie au Pouldu, où nous attend toute ma famille. Nous sommes comme sur un nuage, le décalage horaire, la nuit blanche et le changement de climat m’empêchent encore de réaliser ce qui m’arrive vraiment.
Je vais avoir besoin d’encore un peu de temps avant de prendre conscience que ce beau voyage se finit là où il avait commencé 16 mois plus tôt.
Maintenant, nous devons réorganiser notre vie, en partant de la Bretagne où nous avions tout laissé. Après les retrouvailles en France, nous attendent les retrouvailles en Italie. Puis finies les festivités, retour à la dure réalité de la vie terrestre, nous allons devoir réintégrer notre appartement à Paris, inscrire les filles à l’école et reprendre le chemin du travail.

21 ago 2011

Per pescare ci voleva la Bretagna

Il giorno dopo il viaggione João Pessoa - Recife - Frankfurt - Parigi - Lorient, siamo usciti per pescare un po' con qualcuno di serio, Bora ha preso otto pesci (un paio belli lunghetti da 4-500g), io addirittura sei, roba mai vista. Beh c'era un catino di sardine maciullate che aiutava mica no.




Il ritorno a Doelan, un porticciolino bretone tipico tipico.




12 ago 2011

Sogno, mollare la barca e salire su un autobus



Photobucket

11 ago 2011

FRA - Dernière escale : Jacaré





Nous sommes à présent à Jacaré, petit village à côté de la ville de Joao Pessoa, où nous avons décidé de laisser le bateau en hivernage. La marina, tenue par 2 français, anciens navigateurs, est posée sur le côté du fleuve, l’endroit et paisible et charmant. Attilio, un italien immigré au Brésil il y a 15 ans, nous accueille à bras ouverts.
L’air de rien en quittant Salvador et en remontant vers le nord, nous nous sommes rapprochés de l’équateur et nous sentons en arrivant ici immédiatement le changement de climat. Le soleil cogne fort mais grâce aux alizés qui soufflent quasiment en permanence, la chaleur est supportable. Et à la nuit tombée, (tôt sous l’équateur, à 17h30 le soleil se couche et une demi heure plus tard, il fait nuit noire), l’air devient doux.
Nous sommes cette fois-ci dans une véritable marina avec un ponton pour accéder à terre, eau et électricité à volonté. Il y a aussi une petite piscine où Tea se lance et nage sans brassard pour la première fois. Nous organisons même un BBQ au bar de la marina et chacun y apporte ce qu’il veut y faire griller. Roberto est aux commandes des braises et est applaudi à  la fin du repas.
La première semaine est consacrée au tourisme et à un peu de vie sociale avec les autres bateaux du ponton. Nous retrouvons Guy et Régine, charmant couple de retraités rencontrés à Dakar l’année dernière et recroisés à Itaparica il y a 5 mois. Nous visitons les alentours, la ville de Joao Pessoa ( Jean Personne en français), la plage de Jacaré, le long du fleuve petits restaurants, magasins d’artisanat, marchands de glace et vendeurs de jus de fruits s’alignent de façon harmonieuse.
La deuxième semaine est consacrée aux rangements du bateau et aux préparatifs pour les 6 mois d’hivernage. Il y a beaucoup à faire mais nous avons du temps. Malheureusement le lundi il pleut en continu ce qui contrarie notre organisation, surtout que la météo ne prévoit pas d’amélioration avant jeudi, veille du départ. Pour plier et ranger une voile, il est impératif qu’elle soit absolument sèche. Comment laver et faire sécher l’annexe, les housses des coussins (du bleu elles sont passés au gris), le taud, le bimini …. Heureusement le soleil fait d’autres apparitions et nous réussissons entre 2 nuages à progresser.
Pendant ce temps, les filles vont soit jouer à la piscine soit au bar où il y a toujours des yeux bienveillants qui les surveillent. Il y a même un coin bibliothèque-internet où Bora part de temps en temps s’isoler pour lire ( « sans ma sœur ! »).

08 ago 2011

Quando le figlie si mettono a guardare i film

ebbene li guardano anche i genitori




questo l'indirizzo dove c'è la parte iniziale del film
http://www.youtube.com/watch?v=DpN0z47hYjQ


se si vuole solo la musica questo va benissimo

Traghetti locali e futuro dei giovani

Prendiamo il traghetto per attraversare il fiume:




Bora non fa altro che pensare, disegnare, sognare cavalli, Tea invece quando le si lascia l'occasione...

07 ago 2011

Ancora colonna sonora

06 ago 2011

FRA - Escale à Recife


Nous sommes maintenant à 1 mois de notre retour en France, l’état d’esprit n’est plus tout à fait le même. Etant à présent près de la date de retour, j’ai plus l’impression d’être en vacances qu'en congé sabbatique (d'ailleurs je suis en congés payés depuis le 28 juillet! peut être que cela entre-t-il en compte ?). Nous mettons la priorité sur le confort et la commodité de nos lieux d’escale. Aussi à Recife nous nous rendons à Catanga Iate Clube, marina avec toutes les facilités (eau, électricité et ponton d’accès à terre) ainsi qu’une piscine et une aire de jeux pour les enfants. A la lecture du guide, l’endroit idéal pour notre avant-dernière escale.
Il y a bien un ponton, mais il n’est pas accessible directement du bateau et nous devons regonfler notre annexe. Il y a bien des prises d’eau et d’électricité mais il faut être muni d’une rallonge extrêmement longue pour le courant (quand elle ne tombe pas à l'eau, arrachée par quelqu'un qui passait et qu'elle ne grille intégralement) et attendre la marée haute pour pouvoir se brancher à l’eau. L’endroit est très impersonnel et sans âme. On n’y rencontre personne et ne croisons de toute la journée que des dizaines d’employés en charge de l’entretien des lieux qui donnent l’impression de brasser de l’air. Loin du souvenir idyllique que nous avais laissé Ilhéus Iate Clube, nous nous contentons quand même de l’endroit car les villes de Recife et Olinda, juste à côté, offrent un certain intérêt touristique. Et puis la piscine est effectivement belle et plaisante.



05 ago 2011

Lista d'attesa

La prima cosa che si fa la mattina è scrivere le prenotazioni per la giornata

Photobucket

04 ago 2011

Passiamo in TV

Ci hanno intervistati e passiamo sulle famosissime (!) reti televisive

http://www.tvtambau.com.br/

http://www.sbt.com.br/home/

sabato verso le 1330-1345.

Sto Paese, cos'avrà sto Paese

per far venire i brividi al momento meno opportuno




02 ago 2011

Vela anti brandeggio

La barca all'ancora non scodinzola molto, comincia a farlo solo dai 25 nodi in sù (e ancora, neanche tanto); con un vecchio pezzo di vela ho cercato di fare una veletta da mettere a poppa, per vedere l'effetto che fa.

Prima prova - triangolo issato dall'amantiglio, murato in varea del boma, il punto di scotta sulla linea centrale, quindi la vela strusciava un po' sul paterazzo: poco male tanto sbatteva un sacco con effetto praticamente nullo, opzione scartata
Seconda prova - triangolo analogo pero' murato di lato, sul portico, la vela fa quindi un angolo: risultato sbatte un po' meno, già meglio;
Terza prova - vela a doppio triangolo, murata allo stesso modo, con i due angoli di scotta ai lati del portico, ho dovuto prendere le misure esatte con tre sagolini per trovare la forma adatta dei triangoli, ecoc il risultato

Photobucket


Photobucket

Photobucket


Photobucket


Provata con non molto vento e non sbatte nulla, l'effetto stabilizzante con vento forte dovrebbe essere superiore al triangolo singolo messo di lato, vedremo un po'.
Ha addirittura le strisce rosse per analizzarne la forma, messe storte ma che importa

Ribaltandola e mettendola a prua si puo' usare anche come telo recuperatore di pioggia ah ah ah