02 feb 2011

FRA - Le depart

L'Afrique aura constitué un parfait terrain d'entrainement pour la traversée de l'océan Atlantique. Durant presque 3 mois nous avons du apprendre à utiliser un minimum d'eau et à s'accommoder de tout (et parfois de rien) en ce qui concerne l'alimentation.
Par contre l'Afrique ne nous a pas préparés à la navigation maritime. Nous avons passé notre temps à remonter des fleuves, sur une eau complètement plate à en oublier que nous étions à bord d'un bateau. Alors, aujourd'hui tout est à recommencer pour nous amariner. Et pour nos premiers jours en haute mer, nous ne sommes pas épargnées, les filles et moi, ce problème ne concernant pas le capitaine, toujours vaillant en toutes circonstances.
Nous avons le droit à une mer bien formée, de longues et hautes vagues de 2 à 3 mètres qui viennent régulièrement rincer le bateau (qui au passage en avait grand besoin) accompagnée d'un bon vent entre 20 à 30 nouds. A bord, tout le monde est malade, même moi malgré le scopoderm (médicament miracle contre le mal de mer, merci Françoise !) ne suis pas très en forme. Mais nous savons à présent d'expérience qu'après 48h de navigation, les choses rentrent en ordre et nous allons pouvoir reprendre une vie normale. Pendant ces 2 jours, tous les interdits sont levés : on peut rester en pyjama et regarder des DVD toute la journée pas d'obligation de manger. Elles ont même un accès illimité à la boite à bonbons Haribo, mais signe qu'elles ne sont pas en forme, Bora et Tea n'en profitent même pas.

Nessun commento: